Blog — healthy

3 idées reçues sur les compléments alimentaires

Selon l’Observatoire 2021 publié par le Synadiet, le Syndicat National des Compléments alimentaires, c’est plus d’un Français sur 2 qui consomme des compléments alimentaires et, pour la majorité, depuis moins d’un an. Pour plus de 50% des adeptes, l’utilisation est plutôt occasionnelle, en adéquation avec les saisons ou des périodes particulières de la vie (examens, périodes de fatigue). Mais pour certains, la consommation perdure tout au long de l’année.

Cet engouement récent pour ces suppléments vitaminés s’accompagne également de croyances infondées.  

Voici un aperçu des 3 idées reçues sur les compléments alimentaires.

Plus0

L'Activité physique, nouveau geste barrière ?

L’absence d’activité peut nuire à la santé 

 

Une étude observationnelle d'envergure (48 000 adultes) parue dans British Journal of Sports Medicine (BJSM) montre que les personnes inactives avaient 2,3 fois plus de risque que les actifs d'être hospitalisés suite à une infection au Covid-19, et 1,7 fois plus de risque d'entrer en réanimation. 

 Être inactif multiplie également par 2,5 fois le risque d'en mourir. 

 L'inactivité physique est un plus gros facteur de risque que l'obésité ou le tabagisme. Les activités physiques et/ou sportives sont indispensables pour mieux vivre.

Plus0

Bronzage parfait : Préparer sa peau avant l’été !

L’excitation est à son comble à l’idée de se dorer au soleil d’ici un mois ou deux, et on vous comprend ! L’été arrive à grands pas avec son lot de soleil, chaleur, plage et de séances bronzage. Cependant, vous...
Plus0

Nutricosmétique : vers une révolution de notre routine beauté ?

La nutricosmétique est un concept qui assemble nutrition et cosmétique. Elle regroupe l’ensemble des compléments alimentaires existants qui répondent aux besoins des consommateur.trices. Elle se lie au concept de « beauté holistique » : une beauté qui passe par notre alimentation, notre état d’esprit, notre hygiène de vie, notre quotidien. 

Pendant plusieurs années notre routine beauté se limitait à l’application de cosmétiques à appliquer en surface de notre corps, sur notre peau, nos cheveux, nos ongles... La question qui s’est alors posée était celle de l’efficacité en profondeur de ces soins que nous avons l’habitude de nous offrir. N’agissant que sur les couches supérieures et de façon localisée, les cosmétiques classiques agissent-elles réellement comme nous le souhaiterions, sur la durée et en profondeur ? 

Plus2
Voir 1-4 de 6 Résultats