Reborn
ūüĒéIdentifiez la cause de votre perte de cheveux pour l'√©radiquer

ūüĒéIdentifiez la cause de votre perte de cheveux pour l'√©radiquer

"Tu laisses tes cheveux partout !". Eh oui mesdames, vous avez s√Ľrement d√©j√† eu cette remarque suite aux nombreux d√©p√īts involontaires de vos cheveux sur le sol, sur votre oreiller, dans la douche, sur la brosse,... A force de r√©p√©tition, cette perte de cheveux a commenc√© √† vous interroger : "Perd-je trop mes cheveux ?". Et on vous rassure, la chute des cheveux est un ph√©nom√®ne normal : on perd en moyenne 50 √† 100 cheveux par jour. L'inqui√©tude doit surgir lorsque, 3 jours apr√®s votre dernier shampoing, passant votre main dans votre chevelure, celle-ci r√©cup√®re plus d'une dizaine de cheveux d'un coup. Messieurs, le test est √©galement valable pour vous, qui n'√™tes pas en reste en termes de chute capillaire, seulement, votre tignasse¬†√©tant g√©n√©ralement plus courte, cela¬†est moins visible dans votre habitat.¬†

Dans cette article, vous allez découvrir que les causes à l'origine de la perte de cheveux sont bien plus nombreuses qu'on ne le croit. Les identifier pour agir à l'origine du problème, n'est-ce pas la meilleure solution pour venir à bout des soucis alopéciques ?

 

 

La chute capillaire est un phénomène multifactoriel. Il est difficile de l'associer à une cause en particulier. Il est cependant bon de savoir quels facteurs peuvent déclencher ou aggraver le processus afin de prévenir et/ou ralentir efficacement le détachement de la tige capillaire.

 

Cause n¬į1 : La g√©n√©tique

Nous commen√ßons par l'une des seules causes d'alop√©cie contre laquelle il est difficile d'agir : la g√©n√©tique. Lorsque la perte des cheveux est h√©r√©ditaire, ce qui est tr√®s souvent le cas, il va √™tre difficile de l'emp√™cher. Certaines solutions vont n√©anmoins pouvoir la retarder et la ralentir. Et contrairement aux id√©es re√ßues, ce n'est pas le patrimoine g√©n√©tique paternel qui influencerait la chute des cheveux mais plut√īt celui de maman.

 

Cause n¬į2 : L'environnement, le mode de vie, l'alimentation

Si il y a un bien credo beauté que vous devez garder ancré, c'est bien celui-ci "Un mode de vie sain et une alimentation variée et équilibrée".

Le monde regorge de facteurs oxydants environnementaux et nutritionnels desquels il faut se s'éloigner ou se protéger : tabac, alcool, fast-food, pollution, rayons UVs, exposition à des produits chimiques. Ces derniers viennent causer une inflammation du cuir chevelu et un vieillissement prématuré de la fibre capillaire, offrant un désherbage gratuit à votre cuir chevelu.

Ainsi, un mode de vie sain, loin de l'alcool et du tabac est un premier pas vers une crinière de rêve. 

Une alimentation variée et équilibrée permettant un apport suffisant en fer, zinc et vitamine D vous rapproche d'autant plus de votre objectif No hair loss. Notamment, les femmes sujettes aux menstruations abondantes à l'origine de carences en fer doivent veiller à conserver un taux ferrique normal si elle ne veulent pas que leurs cheveux se fassent la malle. Une supplémentation peut aussi parfois d'avérer nécessaire. 

Si vous suivez un régime, veillez à ce que celui-ci ne vous cause aucune carence nutritionnelle car une perte de poids rapide peut conduire à une dénutrition temporaire associé à une alopécie passagère.

Les changements de saisons rythment également le cycle capillaire. Par exemple, le passage à l'automne marque la fin des péripéties du cheveu, malmené par les conditions agressives imposées par l'été et dont la phase anagène a été stimulée par le soleil. Fragilisé et en fin de vie, il prend le même chemin que les feuilles des arbres et rejoint le sol.

   

Cause n¬į3 : L'√©tat √©motionnel

Votre √©tat psychologique influence votre √©tat hormonal qui impacte votre cycle capillaire. Par exemple, votre stress fait grimper vos niveaux corporel de cortisol, l'hormone du stress. Cette¬†mol√©cule prend un malin plaisir √† d√©s√©quilibrer le ratio hormones femelles (oestrog√®nes)/hormones m√Ęles (androg√®nes dont testost√©rone).Cela alt√®re le cycle du cheveu, lequel est contr√īl√© en parti par ces substances. En effet, les Ňďstrog√®nes¬†boostent la phase anag√®ne de croissance du cheveu tandis que la testost√©rone acc√©l√®re son¬†cycle de vie.¬†

 

Cause n¬į4 : Les hormones

Comme √©voqu√© au-dessus, le stress induit une perturbation hormonale qui cause la chute des cheveux. Etat hormonal et ancrage capillaire sont donc intimement li√©s. Il se d√©duit facilement que les oscillations hormonales que conna√ģt la femme tout au long de sa vie perturbent le cycle de vie de sa chevelure. La chute de cheveux durant la grossesse ou post-partum est donc un ph√©nom√®ne tr√®s courant.

L'hyperandrog√©nie (exc√®s d'hormones m√Ęles androg√®nes dans le sang), qu'elle soit li√©e √†¬†une suppl√©mentation exog√®ne en testost√©rone chez les femmes m√©nopaus√©es¬†ou √†¬†une¬†utilisation d'une progest√©rone androg√©nique dans le cadre d'une contraception est un autre bouleversement hormonal qui peut bouleverser votre crini√®re en acc√©l√©rant son cycle de vie.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou bien l'hyperthyro√Įdie ou l'hypothyro√Įdie peuvent aussi conduire √† vous d√©garnir.

  

Cause n¬į5 : Les traumatismes m√©caniques

Vous vous afférez peut-être à essayer des coiffures toutes plus extravagantes les unes que les autres ?  Mais saviez vous que les coiffures serrées (tresses, queues de cheval), tendent et traumatisent votre follicule pileux qui se désancrent progressivement de votre cuir chevelu ? Il en va de même pour les extensions et les tissages cousus ou collés de perruque. 

Il est √©galement possible de traumatiser l'ancrage de la fibre capillaire par pression. C'est le cas si vous dormez tout le temps la t√™te pos√©e du m√™me c√īt√© par exemple ou que vous √™tes alit√© trop longtemps. Le contact prolong√© avec une surface ab√ģme l'attache du cheveu et le cr√Ęne se retrouve d√©garni dans la zone de "collision'.

Certains troubles comportementaux conduisent également à une chute accrue des cheveux. C'est le cas de la trichotillomanie, une maladie obsessionnelle survenant essentiellement chez l'enfant et l'adolescent qui se manifeste part des grattages ou arrachage compulsif des cheveux.

 

Cause n¬į6 : Les traumatismes chimiques et par rayonnement

La radioth√©rapie n'entra√ģne la perte de poils et de cheveux que dans la r√©gion trait√©e et donc seulement si la radiation est dirig√©e vers la t√™te. La chute n'est pas imm√©diate est survient g√©n√©ralement 2 √† 3 semaines apr√®s le d√©but de la radioth√©rapie.¬†

Le mécanisme d'action de la chimiothérapie repose sur une action ciblée sur la division cellulaire, car les cellules cancéreuses se divisent plus vite que les autres. Il se trouve que les "cellules du cheveux" se divisent aussi beaucoup, et sont donc elles aussi visées par la chimiothérapie (tout comme les cils et les sourcils). Cette alopécie est temporaire et réversible à la fin du traitement. Comme pour la radiothérapie, la chute commence 2 à 3 semaines après le début du traitement et peut être brutale ou espacée suivant le type de molécules utilisées.

 

Cause n¬į7 : Les conditions m√©dicales

Chacun réagit différemment à des conditions médicales particulières et cela peut se manifester par une chute de cheveux : anesthésie générale, forte fièvre, hospitalisation prolongée, etc.

Un traitement médicamenteux peut également être à l'origine de la perte des cheveux. Par exemple, la vitamine A à haute dose est néfaste pour le cheveu. Les médicament cardiovasculaires ont aussi été associés à la chute des cheveux. 

 

Cause n¬į8 : Les¬†infections

La syphilis est une infection bactérienne (Treponema Pallidum) sexuellement transmissible pouvant se manifester par une alopécie inégale, semblable à un effluvium télogène.

La teigne est quant à elle une infection fongique du cuir chevelu par des dermophytes qui survient le plus souvent chez les enfants et cause des démangeaisons importantes. Le cuir chevelu se retrouve desquamé, les cheveux cassés avec apparition de points noir et éventuelle alopécie.

 

 

Génétiques, médicales, traumatiques, hormonales, environementales, nutritionnelles, émotionnelles, ... Les causes de la chute des cheveux sont nombreuses. Il est possible de la prévenir avant qu'elle n'arrive. La meilleure solution reste l'adoption d'un mode de vie sain couplé à une alimentation variée et équilibrée ainsi que des coiffures peu serrées. Une supplémentation peut s'avérer utile pour maintenir un bon équilibre hormonal et émotionnel (Life & Balance) ou pour tout simplement améliorer l'ancrage du cheveu pour qu'il soit moins susceptible de tomber (Absolu+ Hair). Pour retarder la chute ou la ralentir, quoi de mieux qu'un cheveux fortifié et en pleine santé ? Hair & Nails peut vous aider sur ce point. Enfin, pour les causes plus médicales, rapprochez vous d'un professionnel de santé qui saura vous conseiller un médicament adapté.

 

Partager:

Laissez un commentaire