Reborn
😇😈La dopamine, hormone angĂ©lique ou dĂ©moniaque ?

😇😈La dopamine, hormone angĂ©lique ou dĂ©moniaque ?

 

La dopamine dope. Quand vous réalisez une tùche, que vous accomplissez un objectif ou bien que vous réalisez une action que vous avez fortement désirée ou qu'un grande motivation à été nécessaire pour l'accomplir, votre cerveau vous récompense. Il vous offre un cadeau : la dopamine. Cette neurohormone vous porte un message, celui de la satisfaction et du plaisir. Mais que c'est bon de se sentir bien lorsque notre corps nous fait ce doux présent. On en veut encore et encore. N'est-ce pas le chemin direct qui mÚne à la dépendance ? On vous explique tout sur la dopamine et comment la booster sans rentrer dans ce cercle incroyablement vicieux des addictions.

 

 

I. La dopamine, le messager neuronal du plaisir

DĂ©finition

La dopamine est une petite molécule messagÚre chimique de type hormonal dite hormone neuronale, neurohormone ou neurotransmetteur.

SynthĂšse :

Elle est synthétisée au niveau cérébral par les neurones dopaminergiques à partir d'une molécule que l'on retrouve dans l'alimentation : la tyrosine.

Production et message :

Elle est ensuite sécrétée par ces neurones producteurs pour se retrouver entre 2 neurones, dans un espace appelé "synapse". Elle va alors aller rejoindre le neurone suivant en s'y fixant via des récepteurs spécifiques. Suivant le nombre de molécules qui se fixent et les récepteurs qui les reçoivent, le message transmis au cerveau sera différent. 

MĂ©canisme d'action :

Ce neurotransmetteur intervient dans le systÚme de récompense. Il est sécrété abondamment dans notre cerveau lors d'expériences que celui-ci associe au plaisir immédiat. Lorsqu'une tùche ou un objectif est accompli, en lien avec la motivation nécessaire pour la réaliser, l'hormone est produite pour nous procurer un sentiment de satisfaction quasi instantané. Par exemple, le goût d'un aliment sucré, une cigarette ou l'acte sexuel procure immédiatement une sensation de satisfaction et de plaisir.

Importance :

On comprend donc que la dopamine est vitale dans la survie de l'espĂšce humaine car c'est elle qui motive notre instinct de survie. Par exemple, Ă©chapper Ă  un danger potentiel crĂ©Ă©e un sentiment de satisfaction qui renforce davantage cet instinct. Ce systĂšme de rĂ©compense dans lequel elle est impliquĂ©e est Ă©galement indispensable dans l'Ă©volution de l'espĂšce humaine : pas de dĂ©sir, pas de rĂ©compense dopaminĂ©e, pas d'envie de recommencer. ConsĂ©quences : l'espĂšce pourrait ĂȘtre condamnĂ©e, faute de reproduction suffisante. 

 

II. Dopamine : hormone bénéfique ou maléfique ?  

Ses avantages :

Ainsi, la dopamine, en créant le plaisir d'accomplir une tùche motive à la réalisation de la suivante et favorise la prise d'initiatives et la planification. Elle permet donc de booster considérablement la cognition (attention, concentration, mémoire), de stimuler grandement la motivation et d'améliorer la qualité du sommeil pour une productivité accrue. Lorsqu'on mange aprÚs avoir eu faim, lors de sentiments amoureux ou aprÚs l'acte sexuel, la dopamine est boostée.

Ses inconvénients : 

On pourrait alors croire que la dopamine est une hormone naturelle et sans risque mais malheureusement, il s'agit de la molécule la plus efficace pour nous rendre accro : à la nourriture, au sport, à la prise de risques, au plaisir amoureux, à l'alcool, aux drogues (héroïne, cocaïne, morphine), à la nicotine...

En effet, lors de la consommation de drogues, notre cerveau libÚre de la dopamine et le plaisir ressenti est immédiat. Mais lorsque les niveaux de ce messager du plaisir baissent, le cerveau ressent de nouveau le besoin d'éprouver ce sentiment de satisfaction, ce qui le pousse à consommer toujours davantage et conduit à un état de dépendance. Se motiver pour lutter contre la dépendance, c'est piéger la dopamine à son propre jeu en poussant sa sécrétion en récompense à chaque jour d'abstinence. Attention cependant, l'environnement social est l'élément le plus prédisposant à l'addiction, il ne faut pas mettre tout sur le dos de cette neurohormone.

Bas niveaux de dopamine :

Une insuffisance de dopamine conduit à un manque de motivation, à la fatigue, à des pertes de mémoire, à des changements d'humeurs et à une susceptibilité de développer des comportements addictifs. Plus grave encore, la maladie de Parkinson est causée par la destruction des neurones dopaminergiques ce qui altÚre la production de dopamine. Il en résulte une mauvaise coordination des membres, des tremblements, des blocages et une lenteur motrice. Les solutions thérapeutiques sont l'utilisation d'un précurseur de la dopamine (L-dopa) ou des inhibiteurs d'enzymes qui dégradent la dopamine. 

Hauts niveaux de dopamine : 

L'excÚs de dopamine conduit à la schizophrénie et ses symptÎmes (hallucinations) et à l'agressivité. Le traitement antipsychotiques vient bloquer l'action de cette hormone neuronale pour contribuer à la résolution de ces problÚmes.

 

III. 7 astuces pour booster sa dopamine facilement 

  1. Manger des aliments riches en tyrosine, le prĂ©curseur de la dopamine. DĂ©jĂ , le fait de manger va contribuer Ă  libĂ©rer de la dopamine, d'autant plus si les aliments consommĂ©s contiennent de la tyrosine. Par exemple, les amandes, les avocats, les bananes, les betteraves, les choux, le thĂ© vert, les haricots de lima, l'origan, les arachides, le romarin, les graines de sĂ©sames et de citrouilles, le curcuma et le melon d’eau en contiennent des quantitĂ©s intĂ©ressantes. Il vaut mieux Ă©viter les graisses saturĂ©es et les sucres artificiels qui sont susceptibles de crĂ©er une addiction et donc des fluctuations importantes de sĂ©crĂ©tion de cette neurohormone.

  2. Passer plus de temps à l'extérieur. Les rayons du soleil vont augmenter les récepteurs à la dopamine. De plus, ils vont favoriser la synthÚse de la vitamine D qui active les gÚnes responsables de la libération de l'hormone. 

  3. Ecouter de la musique. Des études du cerveau par radiographie ont montré que les centres du plaisir du cerveau s'illuminent au contact de la musique

  4. Caresser un animal. C'est connu, caresser un animal fait du bien et insuffle la satisfaction de créer du lien. 

  5. Dormir. On sait que le manque de sommeil diminue le nombre de récepteurs à la dopamine, ne vous privez donc pas d'une bonne nuit de sommeil.

  6. Les douches froide (14°C). Il a été montré que prendre une douche fraßche constitue un accomplissement personnel qui stimule la synthÚse de dopamine.

  7. Faire des to-do list et terminer une tĂąche. On l'a dit, la dopamine est sĂ©crĂ©tĂ©e en rĂ©compense suite Ă  l'accomplissement d'une tĂąche. Vous donner vos propres tĂąches peut alors vous aider. N'hĂ©sitez pas Ă  fĂȘter la moindre petite victoire.

La dopamine peut vous procurer du plaisir, vous motiver et améliorer votre attention, votre concentration et votre mémoire tout en vous rendant plus productif. Attention cependant, cette hormone angélique peut vite devenir démoniaque en vous ouvrant la voie qui mÚne aux addictions. Booster sa dopamine permet de vous rendre moins vulnérable à la dépendance et aux méfaits de cette hormone, et c'est si simple ! La consommation de compléments alimentaires peut aussi réguler et rééquilibrer les hormones, dont la dopamine. C'est le cas du safran que vous pouvez testez dans le Life & Balance. 

Laissez un commentaire