Reborn
ūüĆćLe tour du monde des aliments les plus √©tranges

ūüĆćLe tour du monde des aliments les plus √©tranges

Le monde grouille de personnes aux milles recommandations de¬†nutrition. Elles vous prodiguent leur milles conseils pour vous indiquer ce qu'il faut¬†manger, parce que c'est¬†d√©licieux¬†ou bon pour votre¬†sant√©, votre¬†bien-√™tre¬†et votre¬†beaut√©.¬†Pour une fois, nous avons d√©cid√© d'aller √† l'encontre des tendances et de vous parler d'exp√©riences alimentaires insolites, car¬†d√©go√Ľtantes.

Vous pensiez que le mot "repas"¬†√©tait synonyme de¬†moment de¬†partage, de¬†convivialit√© ?¬†Vous √™tes persuad√© qu'un bon¬†d√ģner¬†peut faire tomber bien des fronti√®res entre les¬†cultures¬†?¬†Pourtant, si nous r√©unissions autour d'une¬†table¬†des personnes issues de¬†cultures¬†diam√©tralement oppos√©es¬†et que chacune ramenait un¬†plat, il serait tr√®s difficile de go√Ľter √† tout en gage de¬†politesse. En effet,¬†ce qui est¬†d√©licieux¬†pour certains est tout simplement¬†r√©pugnant¬†pour d'autres. L'appr√©ciation gustative¬†d'un¬†aliment¬†est finalement tr√®s d√©pendante de sa proximit√© avec les¬†mŇďurs alimentaires¬†du pays dans lequel on vit.

Embarquons à bord d'un voyage culinaire des plus insolite à faire sur 14 jours...Quelle sera votre réaction ? On vous épargnera les photos que les plus curieux iront chercher d'eux même...

 

 

1. Départ du voyage : France avec les produits laitiers

Je vous entend d√©j√† dire : ¬ęQuoi? Les¬†produits laitiers¬†? Ce n'est pas √©trange DU TOUT! Aucun int√©r√™t cet article ¬Ľ.¬† En effet si vous √™tes originaire de France ou d'Am√©rique du Nord par exemple, le cr√©do "5¬†produits laitiers¬†par jour" est ancr√© dans votre cerveau √† jamais.¬†Il est clair pour vous qu'ils sont essentiels pour vous maintenir en bonne¬†sant√©. Et pourtant, vous serez surpris d'apprendre que pour certains, originaires d'autres pays, comme le Japon, boire du¬†lait¬†ou consommer ses d√©riv√©s est tout simplement r√©voltant. D√©j√†, leur culture ne les a pas habitu√©¬†√† ce type de produit, que ce soit le¬†lait, le¬†beurre¬†ou le¬†fromage. En effet, culturellement, ces produits sont¬†associ√©s √† des excr√©ments de vache et non √† des¬†aliments.¬†Il semble donc improbable de les consommer, d'autant plus que la plupart des Japonais sont intol√©rants au¬†lactose.¬†

Ce premier exemple représente parfaitement la subjectivité culturelle qui opère lorsqu'on se retrouve face à un aliment. 

 

2. Escale en Sardaigne : le casu marzu ou "fromage pourri"

Arr√™tons nous en Sardaigne, une √ģle au large de l'Italie. L√†-bas, vous y retrouverez un fromage italien √† p√Ęte press√© cuite au lait de brebis, plus connu sous le nom de pecorino.¬†Lors de la pr√©paration de ce fromage r√©put√©, en cours d'affinage, les locaux y ajoutent des larves¬†Piophila casei , les mouches du fromage. Ces vers blancs transparents vivants vont fermenter le fromage et d√©grader les cellules graisseuses jusqu'√† un stade ultime : celui o√Ļ le fromage prend un aspect coulant et cr√©meux. Les plus r√©fractaires diront plut√īt visqueux et mouvant. C'est alors que le fromage change de nom et devient le casu marzu, qui signifie "fromage pourri" en Corse. Car la Corse propose √©galement cette sp√©cialit√© des plus √©tonnantes. Et encore vous n'√™tes pas au bout de vos surprises puisque figurez vous qu'au moment de d√©guster, les milliers d'asticots de 8mm de longs s'invitent dans l'assiette et dans votre estomac. Attention cependant √† vous cacher le visage avec les mains avant de prendre une bouch√©e car ces petites b√™tes sont de fabuleux sauteurs et peuvent atteindre 15 cm de hauteur. Un vrai risque si l'un d'eux atterrit dans vos yeux. C'est d'ailleurs √† cause de ce risque marqu√© que ce fromage insolite est interdit √† la vente en Union Europ√©enne. C√īt√© go√Ľt, certains l'ont d√©crit de mani√®re peu √©logieuse "parfaite saveur de pourriture et de d√©composition avec une note prolong√©e de vomi".

 

3. Escale en Ecosse: le Haggis un estomac qui vous retourne l'estomac

Arr√™tons nous en Ecosse pour d√©guster un plat traditionnel √©cossais : le haggis. Vous allez s√Ľrement √™tre rebut√© par son aspect, mais ce que le haggis manque en apparence, il le compense par le go√Ľt.¬†Mais qu'est-ce donc ? Il s'agit d'une panse de brebis farcie d'abats de mouton (cŇďur¬†et foie notamment), d'avoine, d'oignons, de sel et d'√©pices. Le tout est ensuite bouilli pendant 3 heures avant service avec de la pur√©e de pomme de terre ou de navet et des biscuits sal√©s. Aussi √©trange que cela puisse para√ģtre, il s'agit d'un v√©ritable chef-d'Ňďuvre culinaire. Son go√Ľt succulent de viande et d'avoine, sa texture moelleuse et friable et sa saveur du terroir avec un pointe rustique et relev√©e¬†font de lui l'objet d'une fascination culinaire.

Mais diable, à quoi sert d'envelopper tous ces abats dans de l'estomac ? Il s'agit en fait d'un moyen historique pour conserver la viande, ces parties étant particulièrement fragiles. Ca, c'est la raison officielle. L'explication officieuse est qu'il est plus facile de jouer au lancer de Haggis quand la farce est correctement enveloppée dans la panse. Car oui, au-delà d'être un plat, le haggis prend également place au sein des compétitions sportives écossaises. Une vie bien rempli, on pourrait même parler de mise en abyme du système digestif avec un estomac dans votre estomac.

 

4. Escale en Suède : le Surtrömming à l'odeur pas m-hareng-te

Nous posons bagages en Su√®de pour partir √† la p√™che aux¬†harengs de la baltique, qui se fait g√©n√©ralement au printemps. On offre ensuite une petite douche aux poissons avant de les saler et de les placer dans des r√©cipients ouverts, pendant plusieurs mois. De quoi en faire p√Ęlir l'agence europ√©enne de s√©curit√© des aliments ! Pendant ces mois √† l'air libre, le poisson se fait "manger" par ses propres enzymes et des bact√©ries qui transforment ses glucides en acides. On citera par exemple l'acide propano√Įque √† l'odeur acre, l'acide butyrique √† l'odeur de beurre rancie et l'acide ac√©tique. De ce processus chimique de fermentation √©manent √©galement du sulfure d'hydrog√®ne √† l'odeur d'Ňďuf pourri. Un v√©ritable cocktail d'odeurs pestilentielles ! La fermentation se poursuit en bo√ģte de conserve en fer blanc jusqu'√† fin ao√Ľt. C'est √† cette p√©riode que l'on peut commencer √† d√©guster cette insolite met. Parfois, les inconditionnels fanatiques lui pr√©f√®reront le mill√©sime de l'ann√©e pr√©c√©dente, consid√©rant que cette sp√©cialit√© se bonifie avec le temps. Dans tous les cas, l'ouverture de la bo√ģte demande milles pr√©cautions car la fermentation a engendr√© une forte pression √† l'int√©rieur du r√©cipient qui s'est bomb√©. Il faut donc l'ouvrir dehors, dans une bassine d'eau. Vous serez d'ailleurs contents de ne pas l'ouvrir √† l'int√©rieur de votre maison du fait de l'inf√Ęme odeur qui en √©mane. Une fois pass√© le d√©sagr√©ment olfactif, le go√Ľt serait absolument divin. Accompagn√© d'une tranche de pain polaire beurr√©, de pommes de terre et d'oignons hach√©s. D√©salt√©rez vous ensuite avec du lait ou de la bi√®re.

 

5. Escale en Islande: le Hakarl, un remake des Dents de la Mer

Rendez-vous en Islande o√Ļ les requins vont vous faire fuir, non pas par leur f√©roce m√Ęchoire habill√©e de quelques centaines de dents, mais par leur odeur. On ne parle pas ici des requins qui arpentent les eaux √† la recherche de sang frais. On parle des requins ferment√©s enterr√©s dans le sable qui serviront ensuite de repas. Je vois d'ici votre stup√©faction et vos interrogations. Les Islandais, partent en effet √† la p√™che aux requins. Mais une fois captur√©, impossible de d√©guster les requins tels quels au risque de s'empoisonner. En effet, l'organisme du requin contient des quantit√©s √©lev√©es d'ur√©e et d'autres compos√©s chimiques rendant impossible sa consommation √† l'√©tat frais. C'est pourquoi les locaux, apr√®s avoir vid√© et √©t√™t√© les requins, les enterrent dans un trou peu profond creus√© dans le sable. Il recouvre ensuite la "tombe" de sable et de pierres et laissent agir la chimie pendant 6 √† 12 semaines. La fermentation va progressivement transformer l'ur√©e en ammoniaque et donc faire dispara√ģtre le poison. Une fois ferment√©, place au s√©chage, une √©tape qui dure plusieurs mois. Pour terminer, une d√©coupe en petit morceau et un dressage en cube sur cure-dents. Laissez vous s√©duire par l'odeur absolument √©pouvantable et √©cŇďurante d'ammoniaque pure qui s'en d√©gage puis place √† la d√©gustation !

 

6. Escale au Groenland : le Kiviak, journée portes ouvertes dans les phoques pour les pingouins

Pour le plus grand plaisir de vos papilles, nous partons au Groenland o√Ļ un inuit vous confie la recette secr√®te d'un plat traditionnel. Pour se faire il vous faudra : un gros phoque bien gras, environ 500 pingouins (des mergules pour √™tre plus pr√©cis), de quoi coudre (fil et aiguille) et une grosse pierre. L√†, vous vous dites, quel met d√©licieux vais-je donc cuisiner ? Surprise ! Il pr√©f√®re d'abord vous expliquer la recette pour vous mettre l'eau √† la bouche. C'est tr√®s simple. Commencez par vider le phoque, enlever tout ce qu'il y a √† l'int√©rieur. Puis remplissez la carcasse avec tous les pingouins que vous avez sous la main. Inutile de rajouter de la difficult√©, vous pouvez leur laisser becs, pattes et plumes, √ßa rajoute du go√Ľt. C'est le moment de prouver vos talents de couturi√®re-er. D√©gainez un fil et une aiguille et cousez de votre plus beau point la peau du phoque pour la refermer autour des pingouins sans laisser passer d'air. Il faut appuyer en m√™me temps dessus histoire que les pingouins soit serr√©s comme des sardines sans air interstitiel. Restez appuy√©-e sur la b√™te et scellez la suture √† l'aide de la graisse que vous lui avez retir√©. Voil√† un beau phoque herm√©tique. Histoire de bien l'√©touffer, posez lui une grosse pierre dessus, ainsi, la teneur en air dans le phoque sera fortement limit√©e. N'invitez pas votre famille √† manger de suite car le temps de fermentation est long. 7 mois¬†et c'est pr√™t ! De magnifiques¬†pingouins ferment√©s. Pensez √† enlever becs et plumes avant de les consommer, √ßa peut gratter la gorge. Petit tip : en enlevant la t√™te de l'oiseau, vous pourrez mieux acc√©der √† son contenu liqu√©fi√©. Pr√©voyez une paille pour les enfants.¬†

Alors, que pensez-vous de cette recette groenlandaise 100% cruelty-free ? (ironie bien s√Ľr). La m√©fiance est au rendez-vous quant √† l'exotisme de la d√©gustation d'un tel plat apr√®s la mort de touristes en ao√Ľt 2013. D√©j√†, les ardeurs des cuistots locaux avait √©t√© calm√©es net en 1933, lorsque Knud Rasmussen, une c√©l√©brit√© locale, d√©c√©da brutalement d'une intoxication alimentaire apr√®s avoir consomm√© du Kiviak...

 

7. Escale en Asie du Sud-Est : le Durian, le fruit défendu 

Nous arrivons en Asie, au pied d'un immense arbre tropical o√Ļ poussent de tr√®s grosses noix piquantes appel√©es les Durians.¬† En apparence, ce fruit n'a rien d'exceptionnel, mais il renferme un lourd secret... Une fois la coque cass√©e, elle r√©v√®le 5 graines enrob√©es dans une chair filamenteuse et....OH MON DIEU QUELLE ODEUR EPOUVANTABLE. Certains la d√©crivent comme une odeur de cadavre en d√©composition, de charogne, de putr√©faction, d'√©gouts, de vomi, de mouffette...Et les qualificatifs p√©joratifs sont nombreux ! Pour vous rendre compte, il s'agit du premier fruit interdit dans les transports en commun, dans les h√ītels et dans beaucoup de lieux publics. Mais pourquoi de telles effluves insupportablement horribles ?¬†Le fruit produit en fait beaucoup de compos√©s sulfureux volatils qui sont tr√®s odorants. Malgr√© l'abomination olfactive autour de ce fruit, il n'en est pas moins consid√©r√© comme le roi des fruits¬†par les asiatiques, par ses saveurs d√©licates et sa pulpe au go√Ľt de cr√®me anglaise parfum√©e √† l'amande. Il d√©tiendrait des propri√©t√©s presque magiques sur la sant√©.

 

8. Escale en Chine : les souriceaux boivent la tasse

Vous êtes un-e inconditionnel-le amoureux des animaux ? Alors vous allez détester cette boisson qui va à l'encontre total de la tendance cruelty-free qui perdure partout en Europe. Nous avons donc atterrit en Chine, pays des mets insolites. En France, par exemple, pour préparer du vin, nous utilisons du raisin. Les chinois quant à eux ont leur façon bien à eux... Ils le concoctent à partir d'alcool de riz puis y immergent des bébés souris avant qu'ils n'ouvrent les yeux. Les souriceaux baignent ainsi dedans pendant plusieurs mois jusqu'à être blanchies par l'alcool. Le vin est alors prêt à être dégusté et il n'est pas question d'enlever les petits êtres qui reposent dedans. Il semblerait que ce breuvage ne soit même pas très bon, mais c'est pour ses vertus médicinales qu'il est apprécié : il guérirait l'asthme, les affections de la peau et les problèmes de foie. 

Si vous êtes un amateur de boissons infusés aux animaux, faites un petit tour par le Vietnam ou le vin de serpent venimeux est très prisé.

 

9. Escale en Corée du sud : le Sannakji, un plat tentaculaire

Petite escale en Cor√©e du Sud pour d√©couvrir le Sannakji. Il s'agit d'une pieuvre enti√®re¬†- d'un b√©b√© pieuvre plus pr√©cis√©ment, car c'est plus tendre - servi crue et assaisonn√©e avec de l'huile de s√©same et des graines de s√©same. Le plat pourrait presque para√ģtre normal sauf que... Le b√©b√© pieuvre est VIVANT. Ses tentacules bougent encore quand l'assiette arrive. Et gare √† bien m√Ęcher, car les ventouses peuvent rester accroch√©es aux parois de votre bouche ou de votre gorge et vous √©touffer. Bon app√©tit mortel !

 

10. Escale au Japon : le Fugu, du poisson ou du poison ? 

Ah le Japon est ses sp√©cialit√©s culinaires ! Saviez vous que l'on peut y go√Ľter du Fugu ? Il s'agit d'un poisson "h√©risson", rond avec des √©pines. Son aspect est rebutant, d'autant plus qu'il est empoisonn√© (t√©trodotoxine). A lui seul, il peut tuer jusqu'√† 30 hommes d'un seul coup. Si vous en go√Ľter, ce sera uniquement dans un grand restaurant, car seuls les chefs r√©put√© peuvent le pr√©parer selon des r√®gles tr√®s strictes pour enlever le poison. A vos risques et p√©rils car un seul faux pas et ce plat peut d√©clencher la paralysie, voir la mort !¬†

 

11.¬†Escale √† Ta√Įwan : l'Ňďuf de cent ans, l'anc√™tre du coin

Bref arr√™t sur l'√ģle de Ta√Įwan pour d√©guster un Ňďuf de cent ans. Son nom invite √† croire √† un Ňďuf laiss√© de c√īt√© par vos anc√™tres mais il n'en est rien. Il a certes un aspect moisi qui lui donne le teint vieux, mais il n'a en aucun cas cent ans. Il a en fait √©t√© immerg√© dans un m√©lange d'argile, de chaux, de cendres, de sel et de riz passy pendant plusieurs semaines. R√©sultat ? Cela d√©clenche un processus chimique qui change sa texture, sa couleur et son go√Ľt. De l'ext√©rieur, l'Ňďuf est noir. A l'int√©rieur, le blanc est brun fonc√© et translucide, comme une gel√©e sans saveur. Le jaune est vert fonc√© avec une forte odeur de soufre et d'ammoniac. Les Ta√Įwanais en raffolent, √©miett√© sur un bloc de tofu, accompagn√© de bonite s√©ch√©e, de soja et de vinaigre.

 

12. Escale aux Philippines et au Vietnam : Le Balut, le kinder suprise

L'Ňďuf de cent ans ne vous a pas suffit ? Alors cap vers les Philippines pour go√Ľter le Balut, un autre genre d'Ňďuf. Il s'agit d'un Ňďuf de poule ou de canard. Jusque l√† rien de surprenant. Sauf qu'il ne renferme pas un classique jaune d'Ňďuf mais bien un fŇďtus de 18 jours avec os, bec, plumes apparentes et yeux qui vous regardent fixement. Car oui, cet embryon √† un stade avanc√© est bien mort, pr√©alablement bouilli ou cuit √† la vapeur avant la d√©gustation. Pas d'inqui√©tude cependant, vous verrez √† peine les yeux de ce pauvre oiseau puisque la coquille se mange √©galement, camouflant ce r√©pugnant spectacle. Savamment assaisonn√© avec du sel, du piment et du vinaigre, vous pourriez vous √©tonner √† y prendre go√Ľt, rien de mieux accompagn√© d'une bi√®re.

 

13.¬†Escale en Tha√Įlande :¬†Le ca-caf√© Black Ivory

Et si on se posait sur une terrasse Tha√Įlandaise prendre un petit kawa ?¬†Contre-intuitivement, on y trouve l'un des caf√©s le plus cher du monde. Pourquoi ? Parce qu'il est produit par un troupeau d'√©l√©phants unique, desquels les locaux prennent grand soin. Mais qu'est-ce que les √©l√©phants ont avoir avec le caf√© ? C'est l√† que √ßa devient int√©ressant. En fait, ces animaux aux grandes oreilles sont nourris avec des grains de caf√© et quelques jours plus tard, digestion oblige,¬†les grains sont retrouv√©s dans leurs excr√©ments. Ils sont alors r√©cup√©r√©s, torr√©fi√©s et moulus. L'int√©r√™t ? Comme les √©l√©phants sont herbivores, leur digestion est tr√®s longue et fait perdre au caf√© son amertume tandis qu'il prend des notes aromatiques agr√©ables, fruit√©es et herbac√©es.

 

14. Escale au Mexique : Les escamoles, votre estomac fourmille ? 

On termine notre voyage au Mexique o√Ļ il ne faudra pas se fier √† ce que l'on croit manger, notamment lorsqu'on croit avoir du riz souffl√© dans l'assiette. Il se pourrait en effet que votre repas soit compos√© d'escamoles. Ce sont des larves de fourmis noires g√©antes (du genre¬†Liometopum), r√©colt√©es dans les racines de l'agave, qui sont frites dans des √©pices et du beurre. Elles sont mises en tortilla ou pr√©par√©s avec une sauce et des petits l√©gumes. L'aspect est similaire au riz mais le go√Ľt est diff√©rent, proche du go√Ľt du beurre. Parfois surnomm√© "caviar d'insecte", les escamoles sont consid√©r√©es comme un met raffin√©.

 

On pourrait en citer tellement d'autres : brochettes d'hippocampes, d'√©toiles de mer et de scorpions (Chine), l√©zard s√©ch√© (Hong-Kong), pattes de poulet (Chine), tarentule frite (Cambodge), t√™te d'agneau (Alg√©rie) ou de ch√®vre (Mongolie), jus d'Ňďil¬† de mouton pour la gueule de bois (Mongolie), Ňďil de thon frit (Japon), g√Ęteau de cervelle d‚Äô√©cureuil¬†(Louisiane, USA), laitance de morue ou "Shirako" (Japon), estomac de vache ou "lampredotto"¬†(Italie), soupe de tortue (Angleterre), biscuit aux gu√™pes (Japon)...

N'oublions pas qu'en France nous nous délectons d'escargots, de cuisses de grenouille, de camembert et de foie gras, des plats qui inspire l'horreur aux yeux d'habitant d'autres pays. Alors ne jugeons et apprécions la diversité culinaire de chaque pays. Chaque plat a son histoire.

Si cette article vous a d√©go√Ľt√©, n'h√©sitez pas √† revenir aux choses d√©licieuses sur www.reborn.paris

Laissez un commentaire