Reborn
ūü§Ē A quoi sert votre peau ? Ses 8 fonctions essentielles

ūü§Ē A quoi sert votre peau ? Ses 8 fonctions essentielles

Elle nous enveloppe et nous prot√®ge comme un cocon en formant une barri√®re entre le monde ext√©rieur et l'int√©rieur de notre corps. Une v√©ritable muraille infranchissable lorsqu'elle est saine et la premi√®re ligne de d√©fense contre les bact√©ries et les virus.¬†Mais bien triste serait le r√īle de l'organe le plus visible et le plus grand du corps¬†si il se limitait √† une action antibact√©rienne¬†et antivirale. Son utilit√© va bien au-del√† pour vous assurer bonne sant√© et bien-√™tre. Mais quel est donc cet √©l√©ment qui fait parti de nous, ultra-sensible et qui ressent le contact le plus doux comme la douleur ? Nous parlons bien √©videmment de l'immense et incroyable tissu cutan√© qui vous recouvre de la t√™te aux pieds : votre peau.

     

     

    Fonction n¬į1 : Protection contre la d√©shydratation

    C'est gr√Ęce √† la couche la plus ext√©rieure de l'√©piderme celle que l'on peut voir et toucher que l'on est prot√©g√© de la d√©shydratation. La couche corn√©e ou stratum corneum est en effet tr√®s int√©ressante de par son pouvoir hydro-r√©tenteur. Le film hydrolipidique qui la recouvre n'est pas non plus d√©nu√© d'int√©r√™t.

     

    Explications 

    LIPIDES EPIDERMIQUES : Les cellules de la couche cornée sont des cellules mortes et aplaties liées entre elles par des lipides épidermiques. Cela permet de "fermer la peau" et d'éviter les "fuites" de fluides. L'action est d'autant plus renforcée par le caractère hydrophobe des lipides. Comme ils "n'aiment pas" l'eau, cette dernière ne peut pas les traverser. Une carence en lipides désolidarise les cellules de la couche cornée, la laissant poreuse comme une passoire. La peau dénutrie (manque de lipides) perd alors de l'eau (déshydratation). Sa texture devient rugueuse et plus susceptible aux gerçures.

    CONTENU EN FACTEURS NATURELS D'HYDRATATION (NMF : Natural Moisturizing factors) : L'épiderme est recouvert d'une émulsion eau + lipides (graisses) appelé film hydrolipidique renouvelé par la sécrétion des glandes sébacées et sudoripares. La partie aqueuse contient notamment des facteurs naturels d'hydratation. Ce sont des substances sur lesquelles l'eau se fixe. Parmi elles, on retrouve l'acide lactique, l'acide pyrrolidone carboxylique, l'urée, les acides aminés issus de la transpiration et les acides gras libres sébacés. Elles se forment au cours de la différenciation cellulaire par kératinisation des kératinocytes dans l'épiderme. Leur pouvoir hydro-rétenteur permet de préserver l'élasticité, la fermeté et la souplesse de la peau. Lorsque la quantité des NMFs diminue et que l'humidité de la couche cornée descend sous les 8-10%, la peau se déshydrate, devient sèche et rugueuse.

     

      Fonction n¬į2 : Protection contre le rayonnement

      La couche basale ou stratum basale est la couche la plus profonde de l'√©piderme. M√™me si cela peut para√ģtre contre-intuitif, c'est elle qui nous prot√®ge contre le rayonnement UV qui peut-√™tre √† l'origine de l'hyperpigmentation.

       

      Explications

      MELANINE : Lorsque la peau est exposée aux rayons UVs, elle se défend. Les mélanocytes (cellules de la couche basale) produisent de la mélanine, le pigment qui colore la peau pour la faire "bronzer". Mais bien au-delà de cet effet esthétique, cette molécule sert en fait à absorber le rayonnement pour protéger la peau. 

       

      Fonction n¬į3 : Protection contre les variations de temp√©ratures

      Les cellules adipeuses de l'hypoderme nous protègent des variations de température. 

       

      Explications

      STOCKAGE D'ENERGIE : Ces cellules adipeuses sont des cellules graisseuses, remplies de graisses qu'elles stockent afin que ces dernières soient plus tard utilisées et transformées en énergie. Pour les stocker, il ne faut pas qu'elles s'échappent et donc il faut que ces cellules soit isolantes. Ces adipocytes emmagasinent donc de l'énergie et isolent le corps du froid et de la chaleur.

       

       
      Fonction n¬į4 : Protection contre les pressions, les chocs et les √©gratinures

      La première couche impliquée est la couche superficielle de la peau : la couche cornée couplée au film hydrolipidique qui la protège. Le duo va permettre une bonne réparation des égratignures, un bon renouvellement cellulaire et une protection contre les frottements répétés.

       

      Explications

      ¬†ACIDITE : Le manteau aqueux qui constitue le film hydrolipidique √† la surface de l'√©piderme est l√©g√®rement acide et cr√©√© un environnement id√©al pour les enzymes impliqu√©es dans la desquamation (renouvellement cellulaire) et pour la r√©paration de la couche corn√©e lorsqu'elle est ab√ģm√©e.

      EPAISSISSEMENT : Des frottements répétitifs conduisent la peau à s'épaissir dans les zones de contact (paume des mains, plantes de pieds).

       

      Le derme quant √† lui joue davantage un r√īle d'amortisseur de chocs en combinaison avec son implication ind√©niable dans les processus de cicatrisation.

       

      Explications

      COMPOSITION STRUCTURELLE : Le derme peut être considéré comme le matelas de la peau. Le collagène, l'élastine, les tissus conjonctifs et l'acide hyaluronique incrustés dans sa texture gel lui confèrent une fermeté, une élasticité et une épaisseur qui lui permettent d'absorber les chocs.

      CELLULES DE CICATRISATION : Les tissus conjonctifs contribuent au processus de cicatrisation gr√Ęce aux fibroblastes (cellules peu diff√©renci√©es) et mastocytes (cellules immunitaires).

       

      Enfin, l'hypoderme vient en aide au derme lorsqu'il s'agit d'amortir les chocs. 

       

      Explications

      COMPOSITION STRUCTURELLE : Les cellules adipeuses maintenue par un tissu spongieux et l√Ęche (fibres de collag√®ne¬†sp√©ciales) permettent de faire office de coussin et absorbent elles aussi les chocs. Cela permet de prot√©ger la couche musculaire : les tissus musculaires et les fascias (tissus fibreux qui entourent les muscles).

        

      Fonction n¬į5 : Protection contre les bact√©ries/virus/champignons/substances chimiques/R√©sidus

      V√©ritable muraille infranchissable pour l'environnement ext√©rieur, la stratum corneum et son film hydrolipidique joue un r√īle cl√© dans la protection contre les nuisibles (bact√©ries, virus, champignons, substances chimiques, r√©sidus).

       

      Explications

      LIPIDES EPIDERMIQUES : Les lipides épidermiques sont un ciment qui "bouche" les interstices entre les cellules cornée. Il en résulte une véritable "muraille" de cellules, infranchissable pour les nuisibles.

      ACIDITE : Le manteau aqueux acide protecteur qui compose le film hydrolipidique à la surface de l'épiderme a un pH de 5,4-5,9. L'acidité de la peau devient alors propice au développement des bons microorganismes pour la peau (flore cutanée). Ces "bactéries amies" vont chasser et détruire les "bactéries ennemies" et autres nuisibles. Cette légère acidité confère également à la peau un pouvoir tampon contre les produits chimiques alcalins nocifs.

       

      Le derme contient des glandes s√©bac√©es et sudoripares qui jouent aussi un r√īle dans dans la protection contre les agressions ext√©rieures et les contaminations.

       

      Explications

      ÔĽŅGLANDES SUDORIPARE & SEBACEES: Les glandes sudoripares permettent d'√©vacuer les r√©sidus et les toxines via la transpiration. La production de sueur par ces derni√®res coupl√©es √† la production de s√©bum par les glandes s√©bac√©es contribuent √† la formation du film hydrolipidique protecteur de la peau.¬†

       

      Fonction n¬į6 : R√©gulation de la temp√©rature

      C'est au niveau du derme que votre corps met en place des m√©canismes de thermor√©gulation pour garder votre temp√©rature corporelle √† 37¬įC, par tout temps.

       

      Explications

      TRANSPIRATION : Les glandes sudoripares contenues dans le derme s'enclenchent lorsque la temp√©rature du corps d√©passe les 37¬įC. Cela permet de lib√©rer la chaleur et d'humidifier et de rafra√ģchir la surface de la peau ce qui facilite l'abaissement de la temp√©rature corporelle.

      FRISSON : Les poils - dont la racine prend ancrage dans le derme - se dressent lorsque la température corporelle passe en dessous de la moyenne. Ce phénomène plus connu sous le nom de "chair de poule" ou frisson permet de maintenir une fine couche d'air plus chaud près de la peau. De plus, cela fait travailler le "muscle" du poil et donc dégage de l'énergie sous forme de chaleur. La température du corps remonte alors.

      VASODILATATION OU VASOCONSTRICTION : Suivant la température, les vaisseaux sanguins contenus dans le derme vont se dilater pour évacuer rapidement la chaleur ou au contraire, se contracter pour la conserver plus longtemps en leur sein. 

        

      Fonction n¬į 7 : Contr√īle des sensations

      Ah décidément, on n'a pas fini d'entendre parler du derme qui dote votre peau d'une sensibilité, du sens du toucher.

       

      Explications 

      TERMINAISONS NERVEUSES : Les terminaisons nerveuses présentes dans le derme sont responsable du sens du toucher : pressions, vibrations, douleur, chaleur, etc. La peau sent tout.

       

      Fonction n¬į8 : Source d'√©nergie

      Cette couche graisseuse qu'est l'hypoderme ne sert pas qu'à vous enquiquiner lorsque vous vous sentez concerné-e par une prise de poids. Il s'agit avant tout d'une zone de stockage de l'énergie.

       

      Explications

      CELLULES ADIPEUSES : Les cellules adipeuses de l'hypoderme sont en fait des unit√©s de stockage, un "bidon" ou le corps range les graisses (lipides) issues de la nutrition. Lorsqu'il a besoin d'√©nergie, le corps branche ses vaisseaux sanguins √† cette r√©serve lipidique et r√©cup√®re les mol√©cules graisseuses pour les transporter jusqu'√† la mitochondrie o√Ļ elles seront transform√©s en √©nergie.

       

      La peau joue un r√īle dans notre sant√© globale, dans notre bien-√™tre mais aussi physiologique. Il s'agit de l'indicateur le plus visible de notre √©tat de sant√©. Par exemple, un teint p√Ęle peut refl√©ter un probl√®me de sant√© et il se peut que ce probl√®me de sant√© soit li√© √† une peau en mauvaise sant√© qui a laiss√© travers√© des bact√©ries. Peau saine et bonne sant√© sont donc √©troitement li√©es, aussi bien l'un que l'autre la cause et la cons√©quence. Il faut donc prendre soin des deux et les compl√©ments alimentaires peuvent √™tre la solution.

       

      Laissez un commentaire