Les cheveux fourchus ne sont pas une fatalité : adoptez nos gestes simples !

Les cheveux fourchus ne sont pas une fatalité : adoptez nos gestes simples !

Si nous devions élire notre ennemi capillaire n°1, les fourches arriveraient sans aucun doute en haut du classement ! Quoi de pire que de constater que les écailles du cheveu se désolidarisent à la pointe, menaçant l’ensemble de la fibre capillaire d’une mise à nu des plus totale ?  Vos cheveux sont affaiblis, fragilisés, criblés de fourches ? Pas de panique, il est vraiment facile d’en venir à bout en suivant nos conseils !

 

I. COMPRENDRE LE CHEVEU POUR MIEUX AGIR

 

 Si vous regardiez un cheveu au microscope, vous seriez impressionnés de voir à quel point la ressemblance avec un tronc d’arbre est frappante. A la différence que sa composante principale est la kératine.

 

La cuticule, l’écorce du cheveu

La couche capillaire externe est appelée cuticule. Tout comme l’écorce, elle se constitue d’écailles empilées les unes sur les autres. Ces dernières  sont en fait des cellules aplaties chargées en kératine, un parfait ciment pour permettant de les sceller entre elles. Cette barrière kératinisée joue un véritable rôle protecteur. Cela permet à votre chevelure d’être protégée contre les agressions extérieures (soleil, pollution, toxines, chlore, sel), contre les pertes d’eau (déshydratation) et de matière. Bien plus encore, la fibre capillaire lissée reflète bien mieux la lumière, ce qui permet d’apporter brillance et éclat. On comprend très vite que sans kératine, nos cheveux seraient vulnérables, fragilisés, secs, ternes et fourchus !

 

Le cortex, l’aubier du cheveu

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la couche entre l’écorce et le cœur du tronc de l’arbre s’appelle l’aubier, et l’aubier du cheveu, c’est le cortex ! Là aussi, le cortex est constitué de cellules kératinisées et allongées mise bout à bout pour former des tiges (protofibrilles) qui forment d’autres tiges plus grosses (microfibrilles) et d’autres encore plus grosses (macrofibrilles). Au niveau des molécules de kératine, on retrouve l’acide aminé cystéine qui joue un rôle clé dans la cohésion et la structure de la fibre. En effet une cystéine d’une molécule de kératine va « s’accrocher » très fortement à celle d’une autre molécule, permettant ainsi de maintenir solidement les tiges capillaires entre-elles. Plus il y a de kératine, et donc de cystéine, plus le cheveu est fort, résistant et structuré. Dans le cas contraire, le cheveu devient cassant et peut fourcher.

 

De la racine à la pointe, un cheveu qui s’affaiblit

Lors de la phase de pousse (phase anagène), au niveau de la papille dermique, au fond du follicule pileux, les kératinocytes (les pré-cellules qui forment le cheveu) se différencient et se mettent à produire beaucoup de kératine. Cela conduit à leur durcissement et à leur transformation en « cellules du cheveu ». L’extrémité de la fibre capillaire est donc celle qui a germée en premier dans le follicule et est donc la plus ancienne (3 à 5 ans !). Avec le temps, la kératine se tarit sur les longueurs, du fait des nombreuses agressions et n’est jamais resynthétisée. C’est pourquoi le cheveu s’affine des racines aux pointes lors de la pousse, conduisant à des pointes fragiles, abîmées et fourchues.

 

II. AGIR A LA CAUSE MEME DES FOURCHES

 

La première astuce consiste donc à agir à la cause des problèmes capillaires et notamment des fourches. Nous allons donc vous donner nos astuces pour : 1) Apporter de la kératine aux cheveux 2) Protéger votre crinière des agressions 3) Eviter l’affinement de la fibre capillaire 4) Améliorer votre hygiène et qualité de vie (stress, fatigue, hormones).

 

1) Apporter de la kératine aux cheveux

Vous l’aurez compris, la kératine est indispensable.

En surface (cuticule), elle va permettre de sceller les écailles et donc de prévenir les fourches.

En profondeur (cortex), elle va permettre d’assurer la cohésion du cheveu pour éviter la démultiplication des fibres qui le composent.

Elle est d’autant plus importante du fait qu’elle n’est synthétisée que pendant la phase de croissance capillaire. Un apport externe est donc indispensable.

Ça tombe bien car Reborn vient tout juste de sortir sa nouveauté, un produit d’exception à base de kératine 100% végétale, 100% naturelle, 100% française qui va venir agir efficacement contre les fourches. Le temps où il fallait souffrir pour être belle est révolu puisque cet actif d’excellence est concentré dans de délicieux comprimés à croquer aromatisés à la pêche. Une gourmandise sans culpabilité pour faire le plein de force pour vos cheveux : le Absolu+Hair.

 

2) Protéger votre crinière des agressions

Vous l’aurez compris, votre crinière est agressée de tous les côtés, cela l’affaiblit considérablement et peut être à l’origine des fourches. Il est plus qu’essentiel de protéger ses cheveux. Tout d’abord, il faut créer une barrière kératinisée autour de la fibre. Pour cela, rien de mieux que nos comprimés Absolu+Hair évoqués dans le paragraphe précédent. Les antioxydants constituent également des alliés de taille contre les ennemis oxydants. Il se trouve que la prêle, contenue dans nos gummies best-seller Hair & Nails, regorge d’antioxydants qui vont jouer le rôle d’un véritable bouclier. Protéger le cheveu contre les fourches est bien plus efficace que les traiter une fois présentes !

 

3) Eviter l’affinement de la fibre capillaire

Malgré tout, c’est inévitable, l’extrémité de la fibre capillaire sera toujours plus fine que sa racine ! Sauf si…vous coupez régulièrement vos pointes ! Un cheveu qui fourche est un cheveu qui n’a pas été coupé depuis longtemps ! Les coiffeurs sont unanimes : couper est la seule solution pour renforcer la fibre et repartir sur de bonnes bases. Loin de nous l’idée de vous enlever de la longueur, une coupe régulière des extrémités permettra d’entretenir vos cheveux et d’éviter l’apparition et la propagation sur les longueurs de vos ennemis fourchés.

 

III. MODIFIER LEGEREMENT SES HABITUDES

 

1) Dormir avec une natte desserrée

La friction et les contacts fréquents des cheveux contre les textiles, les dossiers des chaises, les épaules peuvent paraître anodins mais assènent en fait votre chevelure de coups fatals, à l’origine du dédoublement de la fibre.

Sachant que nous passons environ un tiers de notre vie à dormir, imaginez le nombre de frottements que nos cheveux effectuent sur l’oreiller. Faites-vous une tresse, sans trop la serrer ! Vous protégerez ainsi votre crinière des vilains nœuds et faciliterez votre brossage matinal.

 

2) Être doux au brossage

Votre chevelure est le reflet de votre beauté, prenez en soin !

Le brossage ne doit pas être réalisé avec brutalité, mais plutôt avec tact et douceur ! Sans quoi vous risquez de leur porter le coup de grâce si ils sont déjà fourchus.

Premièrement, les outils doivent être adaptés : optez pour des peignes et des brosses en matières naturelles, comme les poils de sanglier plutôt que le plastique ou le métal.

Ensuite, peignez les pointes avant de brosser tout le reste et pas à mi-longueur, sinon les nœuds vont converger vers les pointes

Enfin, inutile de s’attarder, faites le nombre de mouvements nécessaires pour démêler, pas plus, au risque de créer des frictions supplémentaires.

Petite précision également : arrêtez de vous triturer les cheveux ! Les mains agissent comme des lames de rasoirs dévastatrices sur les longueurs déjà fragilisées .

 

3) Eviter les sources de chaleur et les colorations/décolorations

Vous êtes adeptes du sèche-cheveu et du fer à lisser ? Aïe aïe aïe, il vaudrait mieux faire une trêve. L’air chaud contribue à évaporer l’eau que contient naturellement le cheveu, il se retrouve donc déshydraté et a tendance à fourcher.

Si vous ne pouvez pas faire l’impasse sur ces appareils chauffants, enduisez vos longueurs et vos pointes d’un spray thermo-protecteur après votre douche. Il va agir comme un imperméabilisant et éviter les pertes d’eau par évaporation. Pour limiter les dégâts sur les cheveux, privilégier un fer à lisser à vapeur et tenez toujours le sèche cheveu à bonne distance des cheveux (~20cm) à faible température.  

 

Les colorations chimiques agressent la fibre et ouvrent les écailles, laissant l’eau et la kératine s’en aller. Les cheveux deviennent alors ternes et vulnérables. Tant que les premières racines blanches ne pointent pas le bout de leur nez, il vaut mieux passer son tour pour les colorations, vous aurez tout le loisir d’en faire par la suite. Si vous souhaitez tout de même changer de style capillaire, misez sur des colorations naturelles et végétales, sans alcool.

 

4) Adopter une routine capillaire compléte

 

Le bain d’huile

Pour une chevelure de rêve, un bain d’huile hebdomadaire est fortement conseillé. Les huiles de coco, de ricin, d’olive, d’argan et d’amande douce sont parfaites pour nourrir et réparer la fibre. Enveloppez votre crinière de votre huile préférée et massez en effectuant des mouvements circulaires pour stimuler la circulation sanguine. Laisser agir 45 min ou encore mieux, toute la nuit en enroulant vos cheveux d’un film de cellophane.

 

Le lavage et l’après shampoing

Passez ensuite à l’étape de lavage avec un shampoing doux sans sulfates. Attention, un shampoing qui mousse n’est pas gage de qualité et d’efficacité ! Au contraire, cela est signe de la présence de tensioactifs qui décapent et délogent les impuretés du cheveu et rongent la kératine. Utilisez un après-shampoing pour faciliter le démêlage et donc éviter un brossage agressif et excessif.

 

Le masque et le sérum

Le masque capillaire s’applique une fois par semaine et surtout pas sur les racines. Veillez à épongez votre chevelure préalablement rincée de l’après-shampoing car un masque sur des cheveux gorgés d’eau est aussi inutile que couper les cheveux d’un chauve : le masque se dilue et finit sa course tout droit dans le syphon. Laissez le poser une dizaine de minutes, voire une vingtaine de minutes si vous avez le temps. Petite recette de masque maison : 3 cuillères à soupe de miel, 1 œuf, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et le tour est joué !

Finissez par appliquer un sérum à base d’huiles végétales nourrissantes.

  

Comprendre le cheveu pour agir en profondeur à la cause, telle est la solution miracle pour une chevelure resplendissante ! C’est le secret même de la nutricosmétique et de notre duo best-seller Essentiel cheveux : les gummies Hair & Nails et les comprimés à croquer Absolu+Hair. Votre beauté à déguster !

https://www.reborn.paris/products/absolu-hair

https://www.reborn.paris/products/hair-nails

N’hésitez pas à compléter cette délicieuse route par des gestes simples au quotidien !

Laissez un commentaire