Reborn
Probiotiques : Quand les bactéries deviennent nos amies

Probiotiques : Quand les bactéries deviennent nos amies

Le paradis et l’enfer, le bien et le mal, amies et ennemies…des mots qui s’opposent mais pourtant cohabitent au sein d’une même phrase et d’un même monde. Pour les bactéries c’est pareil, il existe cette dualité ange ou démon. Certes, Il existe des espèces bactériennes négatives démoniaques, responsables de pathologies voire même de la mort. Mais, contrairement à la pensée populaire, la population bactérienne ne peut pas être réduite à ces dernières. Des bactéries positives angéliques viennent redorer l’image des bactéries et apporter des bénéfices insoupçonnés sur votre santé. J’ai nommé les PROBIOTIQUES !

 

 

I. Les probiotiques

 

Etymologie du mot

Mais d’où sort ce mot « probiotiques » ? N’aurions-nous pas pu les appeler « Bactéries positives » tout simplement ? Seulement voilà, les scientifiques privilégient toujours la complexité à la simplicité. Mêlée à leur amour pour le grec, cette complexité les a menés au mot probiotiques : en grec « pro » signifie « en faveur » et « biotikos » signifie « la vie ».

 

Définition

En 2001, ces petites bêbêtes ont même eu le droit à leur définition et pas énoncée par n’importe qui en plus : par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), eh oui mesdemoiselles et messieurs.

 

« Les probiotiques ce sont donc des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. »

 

Pour résumer, ce sont des micro-être vivants qui sont à l’extérieur de notre organisme et qui vont se retrouver dans notre système digestif via l’alimentation pour faire du bien à notre corps. Ils vont venir enrichir notre flore intestinale qui se compose déjà de bactéries vivantes positives et négatives. Cela va permettre de la renforcer temporairement pour que l’équilibre bonnes bactéries/mauvaises bactéries soit rétabli, au profit des premières.

 

Probiotiques, prébiotiques et post biotiques.

Attention, il faut bien différencier les « probiotiques » des « prébiotiques » et des « postbiotiques ». Les probiotiques sont les mangeurs, les prébiotiques sont leur nourriture, les postbiotiques sont les déchets utiles. Ces petits bêtes [probiotiques] se nourrissent donc des fibres non digérées par notre tube digestif [prébiotiques] pour grandir, les fermentent et les métabolites issus de cette fermentation [postbiotiques] sont ensuite réutilisés par le corps. Ce sont par exemple des acides gras, des protéines, des enzymes,…dont très intéressants pour l'organisme !

 

II. Un rôle connu dans la digestion et l'immunité

 

Probiotiques et digestion

La lieu de peuplement des probiotiques au niveau de l’intestin nous emmène forcément à penser que leur rôle est uniquement digestif. En effet les probiotiques facilitent la digestion. Le corps humain a parfois du mal a digérer certain éléments en provenance de l’alimentation car nous ne possédons pas les enzymes nécessaires alors que les micro-organismes vivants intestinaux les ont ! L’équilibre du microbiote intestinal est donc étroitement lié à la digestion (ballonnements, constipation, diarrhée) et les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn).

En 2012, une étude menée sur 214 patients avec un syndrome du côlon irritable [1] a montré que l’administration d’une gélule de L.plantarum chaque jour pendant 4 semaines permettait de réduire la sévérité et la fréquence des douleurs abdominales, de diminuer les ballonnements et de lutter  contre les effets symptomatiques de la maladie.

C’est pourquoi notre produit Life & Balance contient un mélange de 4 souches probiotiques pour garantir votre bien-être intestinal, notamment en périodes hormonales.

Mais détrompez-vous, les probiotiques ont bien d’autres effets que sur la digestion.

 

Probiotiques et immunité

La cohabitation entre le bien et le mal, les bonnes et mauvaises bactéries n’est pas toujours facile. Elles entrent parfois en compétition. Et comme un match de foot à 11 contre 8, l’équipe qui gagne est l’équipe avec le plus grand nombre de joueurs.

En effet, en quantité suffisante, les probiotiques peuvent empêcher la colonisation des pathogènes de 2 façons : en prenant leur place ou en produisant des substances bactéricides.

 

III. De nouveaux rôles émergeants découverts par les scientifiques

 

Probiotiques et cheveux

Une étude menée en 2013 sur des souris pendant 20/24 semaines [2] a montré que l’apport de lactobacillus contribuait à une fourrure plus brillante et à un derme plus épais pour un meilleur ancrage de la fibre capillaire. Une autre étude menée en 2018 sur 319 participants [3] a montré que les probiotiques réduisaient la concentration d’éléments toxiques dans les cheveux.

Le saviez-vous ? Nos gummies Hair & Nails contiennent des Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus casei pour des cheveux en bonne santé, brillants et qui ne tombent pas !

 

Probiotiques et peau

Les probiotiques se révèlent incroyablement efficaces contre la dermatite atopique et sur l’eczéma. Une étude menée en 2016 sur 50 patients de plus de 16 ans souffrant de dermatite atopique et d’eczéma [4] a montré que l’apport de souches de Lactobacillus acidophilus était efficace sur les symptômes de ces deux maladies de la peau en supprimant l’inflammation.

Les probiotiques se sont également avérés efficaces en tant qu’option thérapeutique ou complémentaire pour l’acné dans une étude menée en 2013 sur 45 femmes [5].

Enfin, sur un modèle de photovieillissement de la peau induits par les UVB chez la souris, Lactobacillus acidophilus a inhibé de façon efficace la formation des rides et a contribué à prévenir contre le photovieillissement de la peau dans 2 études menées en 2016 et en 2018 [6,7].

Le saviez-vous ? Nos gummies Gold & Glow contiennent des Lactobacillus acidophilus pour protéger votre peau des maladies cutanées, de l’acné et du vieillissement.

 

Probiotique et os

EN 2013, dans une étude clinique menée sur 127 adultes pendant 9 semaines [8], Lactobacillus reuteri s’est avérée efficace pour augmenter la quantité sérique de vitamine D et réduire la réduction de la perte osseuse. Ce résultat a été confirmé en 2018 dans une autre étude menée sur 90 femmes âgées de 75 à 80 ans pendant 1 an [9]. Ces résultats offrent une nouvelle approche pour prévenir la perte osseuse liée à l’âge.

Le saviez-vous ? Notre produit Flex & Form n’est pas réservé qu’aux articulations et également très bon pour les os grâce notamment aux Lactobacillus reuteri qu’il contient. Ainsi, le produit permet de garder des os solides tout au long de la vie.  

 

Et la liste est bien loin d'être exhaustive !

Si vous avez lu cette article jusqu’au bout, vous avez bien compris que l’équilibre du microbiote est primordiale est qu’il faut une quantité suffisante de bonnes bactéries pour être en parfaite santé. Malheureusement, ces gentilles bêbêtes sont mises à rudes épreuve à cause par exemple de diarrhées ou de la prise d’antibiotiques sur le long terme. En quantité insuffisante, elles ne peuvent alors plus faire le poids face aux bactéries pathogènes ce qui peut avoir de graves répercussions sur notre santé. Une source externe de probiotiques peut s’avérer nécessaire. Vous en retrouvez dans les aliments fermentés, comme les yaourts, ou la choucroute, mais rien de mieux que les compléments alimentaires pour un apport parfait. Reborn a fait le choix d'en mettre dans ses compléments alimentaires et vous ne serez pas déçus !

Venez vite les tester sur www.reborn.paris/

 

 Sources

  1. Ducrotté P, Sawant P, Jayanthi V. Clinical trial: Lactobacillus plantarum 299v (DSM 9843) improves symptoms of irritable bowel syndrome. World J Gastroenterol. 2012 Aug 14;18(30):4012-8. doi: 10.3748/wjg.v18.i30.4012. PMID: 22912552; PMCID: PMC3419998. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22912552/
  2. Levkovich T, Poutahidis T, Smillie C, et al. Probiotic bacteria induce a 'glow of health'. PLoS One. 2013;8(1):e53867. doi:10.1371/journal.pone.0053867. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3547054/
  3. Fang ST, Cheng DE, Huang YT, Hsu TY, Lu HHS (2018) A Pilot Study of the Influence of Probiotics on Hair Toxic Element Levels After Long-Term Supplement with Different Lactic Acid Bacteria Strains. J Prob Health 6: 203. doi:10.4172/2329-8901.1000203. https://www.longdom.org/open-access/a-pilot-study-of-the-influence-of-probiotics-on-hair-toxic-element-levelsafter-longtermsupplement-with-different-lactic-acid-bact-2329-8901-1000203.pdf
  4. Yamamoto K, Yokoyama K, Matsukawa T, Kato S, Kato S, Yamada K, Hirota T. Efficacy of prolonged ingestion of Lactobacillus acidophilus L-92 in adult patients with atopic dermatitis. J Dairy Sci. 2016 Jul;99(7):5039-5046. doi: 10.3168/jds.2015-10605. Epub 2016 Apr 20. PMID: 27108169. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27108169/
  5. Jung GW, Tse JE, Guiha I, Rao J. Prospective, randomized, open-label trial comparing the safety, efficacy, and tolerability of an acne treatment regimen with and without a probiotic supplement and minocycline in subjects with mild to moderate acne. J Cutan Med Surg. 2013 Mar-Apr;17(2):114-22. doi: 10.2310/7750.2012.12026. PMID: 23582165. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23582165/
  6. Im AR, Kim HS, Hyun JW, Chae S. Potential for tyndalized Lactobacillus acidophilus as an effective component in moisturizing skin and anti-wrinkle products. Exp Ther Med. 2016;12(2):759-764. doi:10.3892/etm.2016.3406
  7. Im AR, Lee B, Kang DJ, Chae S. Skin Moisturizing and Antiphotodamage Effects of Tyndallized Lactobacillus acidophilus IDCC 3302. J Med Food. 2018 Oct;21(10):1016-1023. doi: 10.1089/jmf.2017.4100. Epub 2018 Sep 27. PMID: 30260718. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30260718/
  8. Jones ML, Martoni CJ, Prakash S. Oral supplementation with probiotic L. reuteri NCIMB 30242 increases mean circulating 25- hydroxyvitamin D: a post hoc analysis of a randomized controlled trial. J Clin Endocrinol Metab. 2013 Jul;98(7):2944-51. doi: 10.1210/jc.2012-4262. Epub 2013 Apr 22. PMID: 23609838. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23609838/
  9. Nilsson AG, Sundh D, Bäckhed F, Lorentzon M. Lactobacillus reuteri reduces bone loss in older women with low bone mineral density: a randomized, placebo-controlled, double-blind, clinical trial. J Intern Med. 2018 Sep;284(3):307-317. doi: 10.1111/joim.12805. Epub 2018 Jul 22. PMID: 29926979. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29926979/

 

 

Laissez un commentaire