Reborn
ūü•∂Pourquoi ma peau r√©agit mal au froid ?‚ĚĄ

ūü•∂Pourquoi ma peau r√©agit mal au froid ?‚ĚĄ

Un vent de fra√ģcheur souffle. "Winter is coming" ! C'est l'heure des chocolats chauds au coin du feu, des raclettes, des fondues et des s√©ries sous la couette. Ce changement de temp√©ratures s'accompagne d'une modification de vos habitudes. C'est donc √©galement l'occasion parfaite pour faire transiter votre routine peau en mode "hiver". Car votre enveloppe corporelle √©volue pour s'adapter √† l'environnement devenu frisquet.¬†Elle devient plus sensible et r√©active. Pour y rem√©dier, il faut apprendre √† bien la conna√ģtre et s√©lectionner les soins cutan√©s les plus adapt√©s √† ces basses temp√©ratures. Nos experts vous¬†explique tout !¬†

 

I. Comment expliquer les conséquences du froid sur votre peau ? 

 

1. Les conséquences du froid sur notre peau 

Avez-vous remarqué que votre peau est différente en saison hivernale ? 

Elle semble plus s√®che, d√©shydrat√©e. R√©sultat ? Elle tiraille, picote, s'√©chauffe et rougit, voire se gerce. Votre visage s'apparente alors √† une peau de croco rouge√Ętre et le rendu n'est pas tr√®s esth√©tique.

 

2. La constitution de la barrière cutanée

La peau joue le r√īle de bouclier contre les agressions ext√©rieures et notamment contre le changement de temp√©rature.¬†Cette premi√®re ligne de d√©fense est en fait un film hydrolipidique : un m√©lange biphase avec¬†une phase aqueuse (eau/sueur) et une phase huileuse¬†(s√©bum/lipides : triglyc√©rides et acides gras libres). A cette couche protectrice s'ajoute une arm√©e de "bonnes" bact√©ries, en guerre contre les "mauvaises" bact√©ries.

Une barrière cutanée intacte permet d'empêcher les "agresseurs" (UVs, froid, corps étrangers) de pénétrer dans l'épiderme et le derme. Elle bloque également les pertes d'eau par évaporation vers l'extérieur permettant le maintien d'une peau protégée et hydratée.

 

3. La différence peau sèche/peau déshydratée

Dans un premier temps, il est important de bien distinguer une peau sèche et peau déshydratée. La première a besoin d'être nourrie de graisses (huiles), la seconde réclame de l'eau.

 

4. Les mécanismes à l'origine de la peau sèche et déshydratée

Votre peau à faim de gras et soif d'eau ? Elle est sèche et déshydratée ? Plusieurs mécanismes expliquent cela.

Mécanisme 1 : Altération du film hydrolipidique et de sa fonction barrière protectrice

Le froid va engendrer une diminution de la production de s√©bum par les glandes s√©bac√©es cutan√©es.¬†Cela entra√ģne √† un d√©s√©quilibre au niveau de la phase huileuse du film hydrolipidique. La peau manque de "gras" et devient¬†s√®che.

    Ce déficit en acides gras libres et en triglycérides altère sa fonction barrière :

    • les agresseurs¬†p√©n√®trent davantage,¬†la peau n'arrive plus √† se d√©fendre et devient moins r√©sistante, plus¬†sensible.
    • le film devient perm√©able, l'eau s'√©vapore de la peau¬†pour aller "hydrater" l'air froid qu'elle trouve sec. Ce don d'eau la d√©shydrate.

    Mécanisme 2 : Constriction des vaisseaux sanguins pour la thermorégulation

    La thermorégulation du corps peut également expliquer l'assèchement et la déshydratation cutanés. Le corps cherche à maintenir toujours la même température corporelle, c'est pourquoi il agit sur les vaisseaux sanguins en les contractant ou en les dilatant suivant l'endroit du corps pour s'assurer que la température sera toujours idéale pour les organes vitaux.

    Lorsqu'il fait froid, le corps va produire des molécules chimiques engendrant une vasoconstriction des vaisseaux superficiels (petits vaisseaux irrigant notamment la peau). Le flux sanguin va donc être moindre au niveau du visage. Les conséquences ?

    • Une diminution de l'√©limination des toxines et une accumulation subcons√©quente.
    • Un apport de nutriments insuffisant pour assurer une bonne nutrition cutan√©e¬†et donc un ass√®chement.

    Mécanisme 3 : Affaiblissement des facteurs d'hydratation

    Le froid dégrade une protéine appelée "filaggrine" qui est responsable de l'intégrité de la peau. Cela affaiblit le facteur naturel d'hydratation cutanée.

     

    5. Les mécanismes à l'origine de la peau qui pèle

      Ça pèle par ici ? Nous parlons bien évidemment de ce temps glacial mais aussi de votre peau car tout est lié.

      Tous les 28 jours, des enzymes participent à l'élimination de notre couche cornée, la couche superficielle de notre peau au contact avec le milieu environnant. Cette dernière est essentiellement constituée de cellules mortes que les enzymes "mangent".

      Malheureusement, les enzymes ont besoin de chaleur pour mieux agir. L'hiver, elles fonctionnent donc au ralenti : elles dégradent moins vite et moins bien les cellules mortes. Le résultat est peu harmonieux et visible puisque des squames blancs et pelucheux ("morceaux" de cellules mortes) apparaissent, pour un toucher rêche voire rugueux.

       

      6. Les mécanismes à l'origine de la peau qui rougit

        Le froid vous a fait son petit effet : sous le charme vous rougissez, mais comment expliquer cela ? 

        La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et le froid les dilate. C'est le principe même de la thermorégulation expliqué plus haut. Les passages du très froid au très chaud vont avoir tendance à aggraver la couperose (inflammation chronique de la peau du visage caractérisée par des rougeurs diffuses).

         

        7. Les mécanismes à l'origine de la peau qui gerce

        L'hiver vous fait craquer ? Ou plut√īt craqueler la peau. Ce ph√©nom√®ne s'explique facilement.

        Comme déjà évoqué l'air froid sec : 

        • Ass√®che. Cette s√®cheresse cutan√©e intense rend la couche corn√©e poreuse. Elle se fissure.
        • D√©shydrate. Cette d√©shydratation entra√ģne un √©paississement cutan√© et une perte d'√©lasticit√©.

        Ces deux ph√©nom√®nes entra√ģnent le d√©tachement de plaques de peau et un effet peau craquel√©e digne d'une peau de croco.

         

        8. Des exemples de situations mettant à rude épreuve la peau

        Les différences importantes de températures

        Vous l'aurez compris, la peau sera d'autant plus réactive au froid si la baisse de température subie est importante. Par exemple, si vous chauffez beaucoup votre intérieur et que dehors il neige, elle vous fera ressentir davantage son mal-être. 

        Les douches/bains br√Ľlants

        Quel bonheur de se glisser dans un bon bain chaud pour se réchauffer pendant des heures ! Mauvaise idée, la chaleur agresse votre peau et la déshydrate. Quand vous sortez de l'eau, la différence de température va instantanément provoquer une sensation de tiraillement. Privilégiez un bain tiède moins long pour en tirer tous les bienfaits.

        Les sports d'hiver

        Vous êtes un amateur de ski ? Vous adorer cette sensation d'air frais frappant votre visage pendant que vous dévalez les pistes ? Effectivement l'air frappe de plein fouet votre visage mais c'est un coup fatal qu'il lui porte.

        En temps normal, lors d'une journ√©e peu vent√©e, l'air entourant votre visage¬†a le temps d'√™tre r√©chauff√© et humidifi√© par votre temp√©rature corporelle et votre barri√®re hydrolipidique. Cela contribue √† garder une enveloppe d'air protectrice et humide autour de votre visage. Lorsque vous prenez le vent "en pleine face", l'air arrive tellement vite qu'il rebondit sur votre peau pour aussit√īt repartir. C'est donc tout le temps un "nouvel" air qui entoure votre t√™te. Cela dess√®che, d√©shydrate et d√©cape les cellules cutan√©es.

        Le chauffage

        Inévitablement, l'hiver nous allumons les radiateurs. Le problème est que ces derniers dessèchent l'air ambiant de la maison. Votre peau, généreuse comme elle est, lui fait donc don d'un peu d'eau et se retrouve déshydratée. Notre astuce, si vous n'avez pas envie d'acheter un humidificateur d'air est tout simplement de poser un verre d'eau sur votre radiateur.

         

          II. Les maladies du froid

          La peau peut réagir excessivement au froid ce qui donne lieu aux "maladies du froid". Nous vous en citons quelques unes.

           

            1. Allergie au froid

            Mécanisme ?

            • Le froid agit comme un allerg√®ne et provoque une r√©action exag√©r√©e et similaire √† une allergie.

            Sympt√īmes ?

            • Manifestations cutan√©es
            • D√©mangeaisons
            • Br√Ľlures
            • Sensation de picotements

            Qui ? 

            • Personnes qui ne supportent pas le froid

            Quand ? 

            • D√®s qu'elles mettent le nez dehors par des temp√©ratures avoisinant les 0¬įC.
            • D√®s qu'elles passent la main sous l'eau froide
            • D√®s qu'elles boivent glac√©.

            Complications ? 

            • L'urticaire du froid, une forme d'allergie du froid¬†

             

            2. Urticaire du froid

            Sympt√īmes ?

            Sur les zones ayant été en contact avec le froid : 

            • Pouss√©es d'urticaire
            • Plaques rouges gonfl√©es prurigineuses (papules)
            • Fortes d√©mangeaisons

            Qui ? 

            • Jeunes adultes, surtout des femmes

            Quand ? 

            • Quelques minutes apr√®s le contact direct avec le froid via l'air ou des objets glac√©s
            • Disparition en quelques minutes √† quelques heures

            Complications ? 

            • L√©sions sur la bouche et l'Ňďsophage (suite √† l'ingestion d'une boisson glac√©e)
            • Ňíd√®me du visage, des yeux et/ou des paupi√®res
            • C√©phal√©es
            • Mal de ventre intense
            • Tachycardie
            • Choc anaphylactique

            Diagnostic ?

            • Test du gla√ßon :¬†¬†apr√®s avoir pos√© un gla√ßon sur la peau, le m√©decin observe au bout de combien de temps apparaissent les papules¬†urticariennes

             

             3. Eczéma du froid

            Mécanisme ?

            • La composition de la peau et notamment du film hydrolipidique barri√®re est alt√©r√©e. Le d√©ficit en triglyc√©rides et en acides gras libres conduit √† un √©piderme sec, perm√©able, sensible et √† des microfissures.
            • Li√© √† la s√©cheresse de la peau li√©e au froid et non au froid lui m√™me.

            Sympt√īmes ?

            • D√©mangeaisons cutan√©es au niveau des jambes/du visage/des mains

            Qui ? 

            • Personnes pr√©sentant un terrain atopique (15% population), pr√©dispos√©es g√©n√©tiquement au d√©veloppement cumul√© d'allergies courantes (asthme allergique, ecz√©ma chronique, rhinite allergique)

            Complications ? 

            • Difficiles √† soulager en raison des nombreuses couches de v√™tements port√©es l'hiver

            Solution ? 

            • Cr√®mes √©mollientes¬†

             

            4. Psoriasis

            Mécanisme ?

            • Le froid fragilise la peau car il alt√®re la composition du film hydrolipidique et sa fonction barri√®re protectrice. La peau devient sensible aux agressions car elle est moins r√©sistante et n'arrive plus √† se d√©fendre.

            Sympt√īmes ?

            • Aggravation¬†des sympt√īmes de la psoriasis

            Qui ? 

            • Personnes atteintes de psoriasis

            Quand ? 

            • Au contact du froid

            Solutions? 

            • Cr√®me √† base de cortico√Įdes qui traitent l'inflammation
            • Hydratation de l'√©piderme 1 fois par jour
            • Produits surgras (gamme dermatologique sans parfum peu allergisante)
            • Phototh√©rapie (exposition aux UV dans des cabines) pour calmer les d√©mangeaisons et r√©duire l'√©tendue des plaques

             

            III. Une routine peau "hiver" réussie

             

            Etape 1 : Nettoyage

            Cette étape ne change pas de la routine habituelle, la peau doit être nettoyée matin et soir pour la débarrasser des impuretés qui obstruent les pores, de la pollution et de tout autre "agresseur". Attention à ne pas utiliser un produit nettoyant décapant sinon cela agresse également la peau. Privilégiez un savon spécial "visage" ou gel nettoyant, doux, au pH neutre et de préférence hypoallergénique.

             

            Etape 2 : Démaquillage

            Le froid détruit votre barrière hydrolipidique ? Apportez lui de l'eau et du gras avec un démaquillant biphasé. L'eau va hydrater votre peau, le gras va la nourrir. Vous laissez alors un film gras protecteur sur votre peau et renforcez votre film hydrolipidique cutané.

             

            Etape 3 : Gommage

            On pourrait croire que le gommage est agressif mais cela est faux, √† condition bien s√Ľr de choisir un gommage sp√©cial "visage" au grain plus fins. Il va permettre¬†de venir en renfort des enzymes "nettoyeuses de peaux mortes" qui fonctionnent au ralenti l'hiver pour exfolier la peau et enlever les squames en douceur. Cela optimise le renouvellement cutan√©.

             

            Etape 4 : Masque

            Appliquez un masque hydratant et nourrissant chaque semaine pour aider à la reconstitution de votre film hydrolipidique altéré par le froid.

             

            Etape 5 : Crème 

            Le matin, utilisez une crème de jour légère pour créer un film protecteur à la surface de votre visage contre le soleil, la pollution, le froid, etc. Le soir, appliquez une crème de nuit, plus riche qui va apporter nutrition et hydratation à votre peau en profondeur pendant que vous dormez. Les autres organes étant au repos votre corps va pouvoir davantage se focaliser sur votre peau pour optimiser les effets de la crème.

            Choisissez une cr√®me contenant de la glyc√©rine, qui gr√Ęce √† son action humectante et hygroscopique retient¬†l'eau de la peau et absorbe l'humidit√© de l'air. Le gel de lin et un hydratant exceptionnel et l'huile de s√©same a une action nourrissante puissante. Pensez √† regarder si votre soin en contient !

             

            Etape 6 : Baume à lèvres

            Les lèvres subissent le froid autant que le reste de votre visage. Peaux mortes ? Gerçures ? Lèvres qui piquent ? 

            Cette petite touche finale à votre routine beauté ne sera pas de trop : Appliquez un baume à lèvres riche pour les nourrir en profondeur. Choisissez en un contentant de préférence de la cire d'abeille qui est un fantastique agent filmogène. Elle va former un film protecteur sur vos lèvres et éviter leur déshydratation.

             

            Etape 7 : Nutricosmétique

            Agir en profondeur depuis l'int√©rieur peut permettre √† la peau de reconstituer ces m√©canismes de d√©fenses naturels et de les renforcer. Notamment, l'apport d'antioxydants va jouer un r√īle consid√©rable dans la protection de la peau contre le stress oxydatif caus√© par des facteurs externes comme le froid. Des vitamines et min√©raux vont agir sur la division cellulaire pour r√©g√©n√©rer la peau. C'est la cas par exemple de la vitamine A. D'autres, comme le zinc et la vitamine A, vont agir sur le m√©tabolisme des acides gras pour r√©guler la production de s√©bum¬†pour une peau ni trop grasse, ni trop s√®che et prot√©g√©e.¬†Enfin, certains actif agissent directement sur l'hydratation, comme les p√©tales de roses. L'action sur l'hydratation peut parfois √™tre indirecte avec des ingr√©dients qui stimulent la synth√®se du collag√®ne qui va permettre de conserver les niveaux d'hydratation du derme et de l'√©piderme.

            Nos gummies Gold & Glow délicieusement aromatisés à l'orange et à l'abricot concentrent tous ces actifs d'intérêt. 2 gummies à ajouter à votre routine beauté pour une peau visiblement plus belle, protégée, régénérée, hydratée et en parfaite santé!

             

            Maintenant, vous n'aurez plus jamais l'appréhension d'exposer votre peau au froid : vous la comprenez et vous savez anticiper ses réactions avec une routine de soins de beauté adaptée à la saison. 

             

            Partager:

            Laissez un commentaire